Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
9 octobre 2011 7 09 /10 /octobre /2011 01:04

C’est reparti les amis, cet automne on va à nouveau danser avec les stars ! Et wahou, quelle programmation de dingue !


danse-stars.jpgJe pourrais axer tout cet article sur l'expérimentale coiffure-oreilles-de-Mickey de Shy’m, qui précise avec solennité dans son clip de présentation que son nom ne se prononce pas « Chim ». Attention, hein.

Ou bien sur la très prévisible propension de Francis Lalanne à dériver d’analyse étymologique en déballage de citations.

Ou sur Valérie Bègue et son look capillaire très Fran, la Nounou d’enfer.

Ou encore sur l’angoisse générée par Nâdiya et sa très agressive présentation, tout en force athlétique  et en coups de pression énergie.


Non, au lieu de ça, je préfère retranscrire ici quelques bons mots entendus lors de cette première émission :


« Sheila, l’école n’est pas finie » (Un membre du jury à la chanteuse, d’ailleurs accompagnée d'un danseur sosie de Jordy)


« Basptiste, je t’adooore en homme-objet » (Madame du jury, au jeune top-model que personne ne connait)


« Il faut travailler les pieds pour éviter la mise à pied » (le présentateur, content de lui)


« Je suis un enfant de la balle… pas du bal » (Pioline, humoriste. Malgré une gestuelle de dramaturge dans le cha-cha)


 « Je swingue comme un caramel » (Véronique Jeannot, qui a peut-être trop mangé de beurre Fruit d’Or en 35 ans)


 « Tu es expiègle » (Madame du jury. Sans commentaire)


« Allez, sois généreux » (à… Jean-Marc Généreux. De Pioline, humoriste)


Si j’en ai oublié… n’hésitez pas à vous manifester !


Tout ça pour dire... Vivement samedi prochain ! (Candeloro, tu déchires. Grave)

Et pour ceux qui avaient raté l’excellent clip de rentrée des animateurs de TF1, petite séance de rattrapage ici.


Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by Strass en Stock - dans Zapette en folie
commenter cet article
6 octobre 2011 4 06 /10 /octobre /2011 22:00

Ceux qui errent devant l’écran en deuxième partie de soirée sont certainement déjà tombés sur ce programme socioculturel présenté par Laurence Boccolini, sur fond de kitschouilles petits Rubik’s cubes flottants.


annees80.jpgSur TMC, Fan des années 80 (ou 90) nous permet de retrouver Casimir et Kiki le petit singe, en chantant toutouyoutou, y’a pas que les grands qui s’aaaiiiment et Bernard Minet.

A cette époque, les pubs fédératrices de Kinder et l’ami Ricorée envahissaient les écrans de belles familles au sourire éclatant.

Et là, tu te remémores ton désir d’adoption pour Alf, et ta première grosse frayeur cinématographique : quand Tom Sawyer rencontre l’indien dans la grotte…


Toi, tu n’as jamais compris comment faire marcher un Minitel. Tu regardais les Minikeums, collectionnais les images Panini et les Pogs. Et tu te rappelles encore très bien de certains défis de Qui est qui (pensée émue pour Marie-Ange, disparue après s’être fait bouffer le bras par un lion. Et pendant qu’on y est, lançons un appel à témoins pour retrouver Pépita).


Le plus délirant dans ces émissions, ce sont les analyses et commentaires des people. Certains ont un peu de mal à s’exprimer, et décrivent en cherchant péniblement leurs mots ce dont tout le monde se rappelle parfaitement.

D’autres se lancent dans des interprétations psychologiques du bien-fondé de tel dessin animé et de l’engouement pour ce groupe de musique. Ou bien se font un trip « je vais me moquer avec délectation de tous ces phénomènes qui m’ont aidé à grandir et constituent mes souvenirs les plus intimes » (noooon mais toi, Christophe Beaugrand, je te pardonne tout).


D’ailleurs, tu retrouves des animateurs que tu soupçonnais expatriés sur une autre planète, comme Pascal Brunner ou Philippe Risoli, qui y vont de leurs petits souvenirs la larme à l’œil.

Sans oublier des grandes personnalités de l’histoire médiatique, comme Jean-Edouard, Koxie, Peter sans Sloane...

Heureusement qu’il y a la crème des humoristes et des chroniqueurs… même si certains n’étaient pas nés ou bien trop jeunes en 82 pour pondre aujourd’hui une telle analyse sociologique. 

 

Peut-être que dans 20 ans, on aura droit à la version Fan des années 2010. On nous parlera de la danse de la Corde à sauter héhé, des bracelets en silicone, de la coupe Justin Bieber et de L’amour est dans le pré. Comment ils rigoleront, nos enfants.


Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by Strass en Stock - dans Zapette en folie
commenter cet article
5 octobre 2011 3 05 /10 /octobre /2011 18:30

Non, non, Valérie Damidot n’a pas pris possession de mon blog.


Je sais que ce nouveau design (avec les trop belles images à cliquer sur la bannière, le logo twitter, la petite enveloppe des mails et tout et tout) est absolument irrésistible, et pour cause, j’y ai passé un certain temps. Pour ne pas dire une nuit entière...

Ce doit être le moonwalk sur pointes vu dans La meilleure danse, suivi d'un rock sur Billie Jean et d'un Thriller en talons aiguilles qui ont donné un petit coup de boost à mon désir de changer le cours de l'humanité en devenant ambassadrice esthético-culturelle de ma génération. Logiquement, j'ai commencé par me réfugier dans les trésors de Google Images.

Seulement voilà : pour réussir dans la vie (oui : la blogosphère = la vie), il faut maîtriser des langages ambigus, et surtout, surtout, s'armer de patience.


L’ordi et moi… au début, ce n’était pas tout à fait une évidence. Notre relation a même débuté de façon résolument conflictuelle. On s’est pas mal disputé à coups de publipostage, tableau croisé dynamique, et BDD Access.

Aujourd’hui, l’heure de la revanche a sonné : je suis désormais bilingue français-HTML.


Overblog donne du sens à ma vie. 

(mais ne me donne pas toujours de l'inspiration ; promis, la prochaine fois je ferai mieux)

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by Strass en Stock - dans Petits égarements
commenter cet article
4 octobre 2011 2 04 /10 /octobre /2011 00:46

Aaaaaaaah !!!!


Je n’ai toujours pas vu Emmanuel Moire en porte-jarretelles au Kit Kat Klub de Marigny… C’est un scandale, j'ai honte. Mais bon, il faut dire que Golan Yosef me fait sérieusement de l’œil avec ses entrechats et fondus de vampire au sourire enjoleur…


A moins que je ne succombe à la blondeur version coupe Cloclo et aux gros sourcils de Thierry Amiel, qui va nous dévoiler sa délicate anatomie dans le rôle d’Adam (enfin, je suppose).


Et ce n’est pas tout : Dove Attia va nous faire pleurer dans 1789, Les amants de la Bastille (rien que ce titre, d'ailleurs...) ou comment transposer Roméo et Juliette dans une version réactualisée de La Révolution Française Schönbergienne.


Dans la catégorie héros improbables, nous avons aussi Frankenstein Junior, et bien sûr Shrek, le musical (non, non, ce n’est pas une blague).

J’ai quand même du mal à concevoir qu’un producteur normalement constitué se réveille un matin, l'oeil vif, la moue baveuse, des liasses sous l'oreiller, en disant : on va lancer un nouveau show. Adaptons le monstre le plus moche du cinéma régressif  aux prestigieuses planches de Broadway.


Une belle année théâtrale nous attend, les amis… On se racontera tout ça, hein ? En attendant, courez répondre au petit sondage du jour : ce mardi, c’est show time à Paris !

Image1


Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by Strass en Stock - dans Frou frou sur les planches
commenter cet article
1 octobre 2011 6 01 /10 /octobre /2011 17:20

C’est rare de voir des stars de théâtre musical à la télé. Très rare. Heureusement, il y a Panzani pour remédier à ces lacunes audiovisuelles. Et rappelez-vous (pitié, ne me laissez pas seule avec ce souvenir) : Mimie Mathy a gentiment filé un coup de pouce à une Claire Pérot en quête de rôle de composition.


panzani.JPG parisbroadway.jpg

 

Et c’est là que France 2 est intervenue.


Pour faire découvrir LAURENT BAN au monde entier.


Samedi dernier, Sing Off a débuté sur un improbable beat box d’un certain Alexandre Devoise, spécialement ressorti pour l’occasion du grenier du PAF. Avant que mon écran de télé ne fonde devant le sourire éblouissant de l’idole tant attendue, on a pu :


  • admirer une fabuleuse touffe Jackson Five chez les Brown Sugar

 

  • souffrir en écoutant l’oppressant chant grégorien de fest noz des Têtes de Chien

 

  • suspecter un plagiat capillaire d’Anaïs Delva chez les NoName

 

  • froncer les sourcils et les tympans devant l’effroyable polyphonie sur Vivo per lei

 

  • soupçonner Michel Jonasz de vouloir repartir avec les jeunes chanteuses en fuchsia

 

  • retrouver étrangement David Guetta au milieu des Suisses en cuir et latex

 

  • danser avec la chorale paroissiale stéphanoise qui se la joue Glee

 

laurent_ban.jpgEt puis Laurent Ban est apparu dans la télé avec ses copains aussi délicieux et craquants qu’un paquet de Ben & Nuts. Et c’était magique. J’ai autant pleuré en le voyant quitter l’émission, que lorsqu’il est en mort en Berger dans Hair ou a trahi Anconina dans Alive. 

 

Courage, Laurent, on est avec toi !

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by Strass en Stock - dans Zapette en folie
commenter cet article
30 septembre 2011 5 30 /09 /septembre /2011 16:18

Je l’espérais secrètement, Over Blog me l’a confirmé : l’homme de ma vie lit ces lignes. Au fil de ses requêtes Google, il retombe perpétuellement sur mon blog ! Si ça, c’est pas le destin…


Notre histoire a commencé lorsqu’il a tapé dans son moteur de recherche Les Misérables à quatre voix : notre relation 2.0 s’est bâtie sur fond de modulation via un accord de septième majeure augmentée (je suis une fille simple, un rien me comble).


Avide de culture, il se tient  au courant des nouveautés télévisuelles (scènes de menage fabien poulet), et #spécialedédicaceàKamelOuali fréquente les salles obscures transylvaniennes (pop corn rouge). Mais il demeure excédé par le snobisme ambiant (bobos de merde) et la navrante vacuité de ses contemporains beaux gosses avec mèche.


Evidemment très raffiné sur le plan vestimentaire, il n’hésite cependant pas à se parer d’accessoires insolites : slips superman ou superman strass tee (Monsieur a de la suite dans les idées. Et Monsieur est complètement bilingue). 


Sa rigoureuse quête de la perfection associée à son intelligence cartésienne le rend légèrement arithmomane (strass 1 2 3 4 5 6 7 8 9) et philosophe (plus de vie), au discours tellement brillant et subtil qu’il peut en devenir incohérent (comment faire un gabarit de bras tattoo). Ecrivain féru de rhétorique, il fait des recherches approfondies sur l’utilisation des oxymores dans la culture néoabstraite : habillage nu. That’s it.


Son principal passe-temps consiste à dénicher des petits cadeaux d’amour car il sait exactement comment me faire plaisir : housse strass microphone / sac a main avec brillants / agenda de sac strass / glace americaine miko softy (attention un inavouable intrus s’est glissé dans la liste). Euh, suis-je aussi futile et inconsistante ?

Parce qu’il a intérêt a bien s’occuper de moi, hein. Sinon je remplace sa photo par un fond d'écran chace crawford.


CQFD : l’homme de ma vie visite donc régulièrement ce blog, mais j’attends toujours qu’il se manifeste… 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by Strass en Stock - dans Petits égarements
commenter cet article
28 septembre 2011 3 28 /09 /septembre /2011 23:47

Chère Miss Dom' (tu permets?),


miss-dom.jpgJ’ai pleuré avec toi (et Marianne James et aussi toutes les ménagères) sur ton interprétation de Bagdad Café. Allez, tapez 2 quoi.


Ton déhanché langoureux dans l’autobus de  J'irai chanter fait partie de mes top chorés de clips.


J’ai failli devenir coiffeuse pour honorer ta carrière hétéroclite.


Tu as gracieusement offert tes vibes à Nicolas et ses amis, sur la Place de la Concorde un soir de mai 2007.


J’ai admiré le courage avec lequel tu as  remplacé Célyne Durand à l’élevage des autruches et la traite des antilopes. Cette semaine a définitivement marqué l’Histoire de TF1.


Ton effrayante époustouflante fonte lipidique est une fantastique motivation pour la population féminine naturellement complexée.


Aujourd’hui sonne l’heure de ton grand retour sur scène :


Avis d’audition

Stage Entertainment France recherche des talents

pour sa prochaine comédie musicale au théâtre Mogador :

SISTER ACT !!!


Tu serais absolument éblouissante en Deloris. Quelques conseils de Whoopi, et hop, c’est dans la poche de la soutane.

De rien, Miss Dominique. Ne me remercie pas. Tu sais quoi ? Je paierais pour être ton agent.

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by Strass en Stock - dans Frou frou sur les planches
commenter cet article
27 septembre 2011 2 27 /09 /septembre /2011 23:26

Septième et dernier épisode... parce qu'il faut bien que ça s'arrête un jour. Et heureusement !

 

Désaccord total et non négociable entre ton contrat de chorégraphe et tes missions imposées, associées à des conditions de travail éreintantes, propos injurieux, réactions parfois proches du harcèlement moral…

Après avoir murement réfléchi et cherché avec lui une solution alternative, tu présentes ta lettre de démission à Monsieur Chef, qui dissimule mal sa satisfaction lâche d’un air faussement désolé que tu n’es pas faite pour travailler dans ce type de structure, que l’animation est un dur métier, etc. Mais tu dois continuer de travailler jusqu’à ce que l’on te trouve un avion de retour…

Très, très psychologique, ce concept. Pendant plusieurs jours, tu ne subis plus les agressions et reproches de l’équipe, mais l'indifférence absolue... ce qui s’avère bien pire, et n’échappe pas aux yeux des vacanciers.

 

club7.jpgEt là, c'est le drame. Un vrai scandale, un truc affreusement croustillant en -gate : à force d’être dispensée de « contact autour de la piscine », d’être l’unique présence féminine des sketches, de ne pas lâcher Monsieur Chef d’une semelle, et affichant son bonheur amoureux en photo Facebook, Mademoiselle First Lady est démasquée par des vacanciers avides de ragots : la suspicion d’un couple au sein de l’équipe d’animation fait le tour du club. Faussement accusée de délation, multi-insultée par Monsieur Chef à l’apogée de son éloquence de djeun’s enragé, tu vis tes pires heures sous le soleil de ce village.


Jusqu’au dernier matin, il te fait croire que son téléphone est bloqué et n’a donc aucune nouvelle du siège pour ton retour. Tu oses alors appeler la DRH, et apprends que ton vol est prévu le jour-même. Monsieur Ado gardait ça pour lui depuis quelques jours, le petit cachotier. Tu n’as  qu’une heure pour faire tes bagages, avec interdiction d’aller saluer vacanciers et membres du personnel (je sais, lecteur, tu tiltes : mais ouiiiii, comme dans Les Choristes ! Sauf que là, pas de vacanciers pour jeter leur petit maillot par la fenêtre du bungalow...).

Ainsi se termine ton expérience de chorégraphe en club de vacances.


Allez, ne t’en fais, tu n’es que la 9e démission de cette équipe depuis le début de la saison… Mais après tout, pourquoi le siège s’interrogerait-il sur les conditions de travail et l’attitude de Monsieur Chef, exalté d’un tel succès auprès des vacanciers ? Car oui, ce village fait partie du top en animation sur tous ceux du groupe. Mais à quel prix ? Allez, ne perdez pas espoir, c’est peut-être moins invivable ailleurs… Vous animateurs, méritez bien de vous épanouir aussi…


Merci à tous d'avoir suivi mes petites (més)aventures ! Si vous avez aimé et cherchez à me réconforter un peu... vous pouvez voter pour moi en cliquant sur le logo à droite, héhé ! Merci les amis ! blog award-copie-1

PS : Monsieur Chef, si tu me lis... ben non rien en fait. Je ne crois pas que tu aies la présence d'esprit de te reconnaître.

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by Strass en Stock - dans Casting et crise d'angoisse
commenter cet article
26 septembre 2011 1 26 /09 /septembre /2011 23:13

... Recoucou à tous ! Retour au club de vacances, pour l'avant-dernière fois...


Les autres animateurs ne t’accueillent malheureusement pas aussi bien que les clients, et font même tout pour te "désintégrer".

club6.jpgLeur aversion quasi collective atteint son paroxysme au cours des répétitions quotidiennes que tu gères entièrement. Si certaines animatrices te félicitent pour tes méthodes ludiques d’enseignement et la clarté de tes explications, d’autres ne supportent tout simplement pas de se soumettre le temps d’une répét’ à tes directives, poussant le délire jusqu’à pleurnicher en t’insultant de tous les noms dans une incompréhensible crise de paranoïa, lorsque tu oses leur faire remarquer que ce mouvement n’est pas tout à fait dans les temps, et on reprend 5, 6, 7, 8. Ambiance, ambiance.


Il faut dire que la majeure partie de l’équipe d’animation étouffe sous le joug de Mademoiselle First Lady, reine des avantages sociaux comme des crises d’hystérie, qui savoure son statut de petite amie de Monsieur Chef et en profite de façon affligeante, entre caprices de gamine gâtée et crises injustifiées de jalousie maladive : attention, surtout ne t’approche pas trop près de Monsieur Chef...

... Cette fugace proximité fait partie des déplacements dans la choré ? Stop alors, on change tout. Devant le consentement de toute l’équipe, qui te démolit de regards réprobateurs quand tu soulignes le ridicule de cette consternante situation, tu t’abaisses à satisfaire Mademoiselle First Lady.

Tout comme tu finis par accepter, impuissante, son omniprésence quand tu parles travail ou problème personnel avec Monsieur Chef dans son bureau. Effrayée d’avoir dix animateurs contre toi, tu n’oses finalement plus rien dire, et soupçonnes leur assentiment de découler d’une crainte justifiée du pouvoir de Mademoiselle First Lady. Et tu la regardes faire son show, tous les soirs sur scène, guest star dans l’intégralité des sketches et numéros musicaux, reléguant les autres au triste rang de figurantes.

 

Bonne nuit, et à demain... Je vous raconterai comment s'est achevée cette improbable aventure !

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by Strass en Stock - dans Casting et crise d'angoisse
commenter cet article
25 septembre 2011 7 25 /09 /septembre /2011 00:47

... On reprend.

 

Hein ? Comment ? Toi, petite animatrice danseuse, tu n’as pas ton diplôme de manutentionnaire ??

Ben voyons. Après tout, il n’est que 2h du mat', la journée de travail n’est pas encore finie : repeindre les décors, porter des pierres et branchages, installer des huttes en bambou, transvaser le sable du terrain de volley jusqu’à l’autre bout du club… Cela fait partie du boulot. Et ne va pas te plaindre de douleurs au dos, bras égratignés ou vêtements déchirés : « pense un peu au nombre de jeunes qui rêvent d’avoir ce job ». Tu en as de la chance.


club5.jpgEtrangement, les questions des vacanciers se focalisent sur vos conditions de travail. Admiratifs, un peu inquiets ou carrément choqués de vous voir omniprésents durant ces interminables journées..., ils s’interrogent également devant tes yeux douloureusement plissés et un peu larmoyants en plein après-midi caniculaire. Car il faut le savoir, les lunettes de soleil sont bannies. Oui, l'Animateur est un Surhomme ; afficher un visage et des épaules recouverts d’écran total est considéré comme non respect du client.

 

 Très vite, les clients ont l’air d’apprécier ta simplicité et ta conversation (contrairement aux grosses blagues des autres animateurs, et à leur agressivité quand on refuse une inscription au beach volley) ; les enfants te sautent au cou et te couvrent de bisous et de dessins, les ados rigolent avec toi, les parents te trouvent décidément a-do-ra-ble.

Malgré la fatigue et la déception de ce travail, tu sens que tu fais du très bon boulot (dit-elle en se balançant des fleurs fanées à la figure) #autocongratulation #egodémesuré oui mais #épaulescarbonisées #yeuxexplosés #etpuiszutcestmonblog.

 

Bon alors, ça commence à faire un paquet de mésaventures tout ça ; on récapépète :

Le diable s'habille en survet'

La méprise de la Bastille

Recherche appartement ou maison

Le régime des 35 heures... en 2 jours.

Et vous savez quoi ? Le pire reste à venir…


Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by Strass en Stock - dans Casting et crise d'angoisse
commenter cet article

Du théâtre à la sauce Broadway sur tartine médiatique,

 

Un brin de lyrisme saupoudré de triolets et d’entrechats,

 

Et quelques grumeaux de people entre les miettes de chroniques pailletées… 

 

 

Delphine Chevalier

 

mail

Rechercher

Petits bouts de culture...

1froufrou.JPG

2popcorn.JPG

3casting.JPG

4zapette.JPG

5egaremts.JPG

Retrouvez moi par ici...

twitter.jpg

Ma Page sur Hellocoton

images1

bloglovin morue.gif

On parle de Strass en Stock...

interview-meetoyen.jpg

 

57027071.jpg

a0144-000013.jpg