Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
12 septembre 2011 1 12 /09 /septembre /2011 12:26

Si tu es fan de Doc, de la grande horloge, du skate volant et des convecteurs temporels, et si tu as envie de débourser entre  5 000 et… 75 000 dollars pour des chaussures immettables… Alors sache que ça y est, le rêve s’est réalisé : Marty McFly met ses baskets-aux-lacets-qui-se-font-tous-seuls en vente sur eBay ! Les profits sont destinés à la fondation de Michael J. Fox, pour lutter contre la maladie de Parkinson.

 

 

C’est génial tout ça, mais pas super glam. On ne pourrait pas faire la même chose avec des chaussures légèrement plus… féminines ?

  • les cuissardes de Pretty Woman
  • la pantoufle de vair de l’autre tête en l’air
  • les petites mules blanches de Marilyn
  • les converses roses de Sandy et des Pink Ladies
  • les adorables petits souliers en rubis flamboyants de Dothy
  • et même les chaussures de ski de Josiane Balasko

 

N’empêche, heureusement que c’est pas Pierre Richard qui nous refile sa godasse. Ça ferait un peu cher la paire à une seule chaussure... Mon Dieu, parfois mon humour et ma culture me dépassent.

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by Strass en Stock - dans Pop corn et tapis rouge
commenter cet article
11 septembre 2011 7 11 /09 /septembre /2011 12:38

C’est quand même hyper difficile d’être comédienne. Hyper difficile, je te jure (hé, te moque pas, c'est un peu la grande réflexion du jour).

Je crois avoir pris conscience de la complexité de ce métier lorsqu’on m’a demandé, de façon tout à fait anodine, de… faire une bulle de chewing-gum.

Lors d’un casting de pub TV, au début des années 90 (on était déjà super créatifs dans le raffinement, à l’époque).

malabar_bulle-5377801ae.jpg

 

Et alors ? Ben, impossible. Je n’ai offert à la caméra qu’un pauvre filet de bave, une langue striée de trainées verdâtres et le sourire gêné de la sage petite fille en robe à smoke qui ne connait apparemment rien à la vraie vie. Certes, j’étais très, très jeune. Mais cette humiliation m’a ouvert les yeux sur cette profession.


Et je suis convaincue que le jour où je bubblerai aussi divinement qu’une cheerleader à couettes dans un clip pop, ma carrière prendra un envol conséquent.


Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by Strass en Stock - dans Casting et crise d'angoisse
commenter cet article
9 septembre 2011 5 09 /09 /septembre /2011 02:00

Comme pour tout le monde, ma scolarité fut peuplée d’individus plus ou moins fascinants.


Au début, il y avait des spectacles de marionnettes, des conteurs d'histoires farfelues, des mamans qui nous faisaient faire des couronnes en pâte à sel.

Un peu plus tard, l’infirmière du collège nous a tout dit sur la violence à l’école, le racket et la maltraitance, nous offrant le précieux 119 Allô enfance maltraitée.

Des intervenants du Crips ont fait notre éducation sexuelle à coup de leçons magistrales sur la pilule et les MST.

Des policiers nous ont parlé de drogues et pratiques déviantes, agrémentant leur récit d’effrayants témoignages qu’on n’avait vraiment nul besoin d’entendre.

On a reçu un pote du Général de Gaulle, un écrivain à succès, un ancien résistant, un chercheur en macrobiotique, un juge d’instruction.

En prépa, le prof de philo a ramené un ami comédien pour nous apprendre comment entrer dans une salle, s’asseoir dignement, incliner la tête et placer sa voix lors de nos entretiens de personnalité.

Puis ont défilé des PDG star de l’agroalimentaire, des anciens diplômés bardés de qualifications en tous genres, des délégués de collectivités territoriales vantant les mérites du secteur public...

On nous a mis en garde contre l’oligarchie financière, les limites du consumérisme, le burn out, les dérives du capitalisme…


Jean-Luc-Delarue-se-drogue-et-a-des-problemes-avec-la-polic.jpgMais Jean-Luc n’est pas venu. Jean-Luc a ressurgi dans le monde réel au volant de sa petite camionnette, s’est refait une respectabilité en sensibilisant des centaines de jeunes à la déchéance des addictions. Mais moi je ne l’ai pas vu passer, ce qui me contrarie follement. Eperdument. Douloureusement (Là tu réagis, flairant la référence bouleversante qui s’est glissée dans cette phrase).


Mais bon, ce qui compte, c’est qu’il est de retour le Jean-Luc, avec sa veste trop longue, son oreillette au cordon qui pendouille, sa tablette gribouillée de questions pertinentes, ses yeux de toutou inquiet et sa moue dégoulinante de compassion.


Et sa nouvelle émission se révèle poignante, comme en témoigne le type d’annonce déposée par les casteurs :


Dans le cadre de "Réunion de famille", nous sommes à la recherche de personnes au profil suivant :

 - Vous avez plus de 30 ans et après un licenciement, une rupture, etc., vous êtes retourné vivre chez vos parents.

 - Vous vivez avec votre conjoint(e) chez vos beaux-parents, ce qui crée quelques tensions.

- Votre enfant vit sous votre toit et vous ne savez plus comment gérer cette situation.

 - Vous avez essayé de retourner vivre chez vos parents, mais cette expérience a tourné au désastre.


N’hésitez pas à contacter Réservoir Prod…


Welcome back, dear!


Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by Strass en Stock - dans Zapette en folie
commenter cet article
2 septembre 2011 5 02 /09 /septembre /2011 00:27

Je vous avais fait part il y a quelques jours de ma participation à l'opération "Vide ton sac". Un grand merci à Madame Cactus pour l’initiative de ce petit jeu fort sympathique !

Eh bien... Le grand jour est arrivé ! Voici donc, en exclusivité, le joli fouilli qui m'accompagne partout : 

 P1020046

  • Un portefeuille qui fait surtout office d’album photo, concentré de tickets de caisse et collection de pièces étrangères. Les clés n’ont pas une très grande importance : ce qui compte vraiment, c’est la trop jolie peluche accrochée.

 

  • Agenda, bloc-notes, bataillon de post-it pour noter tout ce qui me passe par la tête. Et surtout, surtout, 5 ou 6 bics. J’ai la phobie d’être à court d’encre ! (que celui qui a parlé de TOC se dénonce) 

 

  • Des échantillons d’eau de toilette offerts par mon grand copain Yves Rocher. Peut-être périmés, depuis le temps…

 

  • Mon portable rose et son porte-clé Barbapapa (NON je t’ai dit, je n’ai pas 12 ans ½). Tu remarqueras que j’ai dit "portable", parce que "téléphone rose" pourrait prêter à confusion, et je vous connais, bande de mauvaises langues.

 

  • Mon kit de survie : caoutchouc américain en dragées (aux vertus déstressantes, et résolument stylé) à mâchouiller rageusement, ersatz de vitamines, et petits comprimés anti-bobo. Mon parapluie rentre aussi dans cette catégorie (survie capillaire), ainsi que mon roman (survie sociale : un bon prétexte pour ignorer le gros relou en face de moi dans le métro).

 

  • Gloss Debby, miroir de poche, Labello, et une bonne dizaine de pinces à cheveux (ça, c’est depuis que je m’assume comme blogueuse mode icône fashion supra tendance). Pachemina, foulard, écharpe… quelque soit la saison, je ne me sépare jamais de mon petit bout de douceur !

 

  • Places de théâtre, tickets de cinéma (de RER aussi, quand je m’aventure dans la cambrousse ! warf warf)… Si je deviens amnésique, pas de souci, ma vie de ces dernières semaines et concentrée au fond de mon sac.

 

  • Des enveloppes à poster, de la paperasse à trier. Qui traînent là depuis… trop longtemps.

 

  • Tshirt de rechange et déo pour la danse, et CD avec mes bandes instru fétiches… (si jamais Dove Attia et Kamel Ouali m’appelaient en audition, là tout-de-suite maintenant). Par conséquent, j’ajoute un petit plan de Paris, pour mes rendez-vous dans d’obscurs quartiers de la rive droite. Je suis parisienne, certes, mais blonde.

 

Il y a des absents sur la photo… Evidemment, j’ai aussi des « trucs de filles » au fond de mon sac. Mais je ne trouvais pas ça super classieux de faire la promo de Nett et Vania sur ce blog si distingué.


Bien bien bien, je vous laisse, histoire de ranger tout mon bazar avant d’aller farfouiller dans le sac des copines blogueuses ! A très vite !

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by Strassenstock - dans Petits égarements
commenter cet article
31 août 2011 3 31 /08 /août /2011 12:04

Coucou mes petits lecteurs ! Maintenant que nous sommes super intimes, je peux vous avouer les choses qui me font le plus vibrer :


  • Une polyphonie sur un accord de septième diminuée

 

  • Une chorégraphie broadwaysante en talons cabaret

 

 

  • Une vraie baguette magique de fée, avec des paillettes et des petites lumières qui clignotent et tout et tout

 

  • Un cheval rigolo qui parle pour de vrai

 

  • Une sorcière qui a juste besoin d’amour (cf celle dans Emilie Jolie. Et France Gall aussi)

 

 

Vous comprendrez donc pourquoi j’ai tellement aimé La Belle au Bois Dormant, Que veillent les fées… (et là tu te dis "elle a 12 ans ½ ou quoi, cette blogueuse ?"). En général, dans les spectacles pour enfants, les décors sont en cartons, les costumes rapiécés de chez Tati, les tierces hasardeuses et les dialogues improbables pour nous autres grands de plus de 7 ans (enfin ce n’est pas toujours le cas, heureusement).


259573_159100414156864_152635851469987_378951_6460220_o.jpgJouée au théâtre Marsoulan, La Belle au Bois Dormant fait partie de ces shows envoûtants, dont la qualité artistique n’a rien à envier aux comédies musicales des parents. Servie par une jolie plume légère et rythmée, des compositions aux influences classico-pop-gospelo-lyrico-swing (je parle comme je veux, ok), et une troupe à multi facettes, cette pièce a un délicieux petit goût de Walt Disney en assumant des aspects résolument modernes.


L’interactivité est assurée par une gentille fée qui n’hésite pas à descendre dans le public pour parler aux bout’chou, et les répliques cadencées s’enchaînent aux chansons entraînantes doublées de chorés visuellement très réussies. Bref, aucun temps mort (enfin si, juste 100 ans pour Aurore). 

Du haut de mon grand âge, j’ai aimé encourager le prince un peu autiste, craindre la diabolique Fée Noire, et désirer en mon for intérieur la même robe que la princesse pour mon Noël…


Si comme moi vous êtes amoureux des beaux contes de fées, toujours un peu plongés dans l’enfance, à la recherche du prince charmant et sensibles au théâtre musical (et accessoirement parisiens)… allez-y !

 

Voir site officiel du spectacle


La seule et unique chose que j’aie moyennement appréciée ? Ma voisine de 3 ans qui a passé les ¾ du spectacle à pleurer. Personne ne lui avait expliqué que Aurore n’était pas morte et allait se réveiller, que c’était un peu ça, le concept de l’histoire. Merci au papa qui, sans doute ébloui par les gambettes des fées, l’a laissée chialer à partir du fuseau du rouet gnahahahahhaha.  

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by Strass en Stock - dans Frou frou sur les planches
commenter cet article
30 août 2011 2 30 /08 /août /2011 12:49

Hier était une journée importante. CAC 40 ? Irène ? Rentrée des aoutiens ? Retour du Grand Journal ? Apparition de la mer à Marrakech sur un claquement de doigts de Joséphine ?...


m6-copie-1Vous n’y êtes pas du tout. L’incontournable événement de ce lundi 29 août, c’était bien entendu le débarquement d’un nouveau couple dans les trépidantes, les déjantées Scènes de Ménages ! Avec un gag d’accroche aussi raffiné (un poulet confondu avec le bébé, warf warf), souhaitons à Emma et Fabien une bonne installation…


Suite au légitime buzz, que dis-je à l’immense succès médiatique de mardi dernier… C’est l’occasion pour moi de lancer le nouveau sondage du mardi ! 

 Aujourd’hui nous parlons bien sûr de ces couples stars de M6… Rendez-vous par ici :

 

Image1

 

Et profitez-en pour liker la page de Strass en Stock !... (Marketing forever).

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by Strass en Stock - dans Zapette en folie
commenter cet article
29 août 2011 1 29 /08 /août /2011 18:53

cactus.jpgLes fidèles souligneront l’ironie de ce retournement de situation : oui, il n’y a pas si longtemps, je critiquais (gentiment, toujours !) les fameux blogs de filles. Mais c’était pour de faux… Car je fais totalement partie de ces fabuleuses petites habitantes de la blogosphère !


La preuve, je participe dans quelques jours à l’opération Vide ton sac organisée par le blog  Au pays des Cactus ! Et je vous invite à en faire autant : allez vite vous inscrire ! L’occasion de visiter l’univers de Madame Cactus, à l’image de cette ravissante affiche rétro…


Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by Strass en Stock - dans Petits égarements
commenter cet article
29 août 2011 1 29 /08 /août /2011 16:19

Je vous ai récemment confié mon amour des petits théâtres...

Me voici pour une soirée au Café d’Edgar, essayant de caser mes longues jambes (ça va, vous ne m’avez jamais vue, je peux me permettre un petit mensonge hein) dans le micro espace qui m’est imparti.


les-emmerdes-theatre-edgar-A6-web.jpgEh bien, je suis restée en apnée pendant une heure et demie, accrochée aux lèvres (c’est une image, juste une image n’est-ce pas) de trois comédiens craquants et déjantés, secouée d’interminables crises de rires, reprenant à peine mon souffle entre deux soubresauts d’hilarité. Quel bonheur, cette soirée entre mecs qui tourne au désastre, nous entraînant dans une étourdissante  et délicieuse accumulation d’"emmerdes" ! Répliques savoureuses, gesticulations délirantes, mimiques irrésistibles, désopilants accents multiethniques… ces trois garçons sont fabuleux. Et, avouons-le, on passe la fin de la soirée à se demander lequel on préfère...


Donc voilà… Ce n’est pas de la pub intéressée car je ne connais pas personnellement ces artistes (c’est d’ailleurs très dommage, je vais tâcher d’y remédier), juste un partage de coup de cœur pour une charmante petite pièce menée à cent à l’heure !

Voir site officiel du spectacle

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by Strass en Stock - dans Frou frou sur les planches
commenter cet article
28 août 2011 7 28 /08 /août /2011 14:18

C’est reparti pour le folichon petit bilan mensuel des recherches Google atterrissant sur mon blog !


"beau goss a demi nue" Le « nuE » me laisse perplexe. On parle de trans' là ?... Ou juste besoin d’une petite piqûre de rappel de Bescherelle...


"seeex de vache" J'appelle la SPA, et je vais vomir, ok?


"chace crawford dans la rue" Je n’aurais JAMAIS dû évoquer Chace dans un article. J’ai toutes les midinettes hollywoodiennes sur le dos maintenant.

chace.jpg


"effarouchées" Je ne préfère même pas imaginer ce que cette personne cherchait avec ce très raffiné adjectif au féminin pluriel.


"cannabis pour homme" Ben oui, on sait bien qu’en général le cannabis s’achète chez Sephora et se consomme dans les salons de thé.


"tapis en coeur froufrou" Valérie Damidot, je t’ai reconnue ! Sors de là. Tout de suite.

coeur.jpg


"star vacances nu" Un grand classique. Aucune, mais alors aucune originalité. Va t’acheter une sex tape, chéri.


"faux tatouage malabar" Heureusement qu’il précise « faux », parce que chez Malabar, c’est du vrai de vrai, hein !


"i e e ,ç" Là c’est grave. Je crois que mon blog a été hacké par la CIA. Ou par des extraterrestres. 

 

Je suppose qu'il y a aussi de jolies perles chez vous, non ?...

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by Strass en Stock - dans Petits égarements
commenter cet article
27 août 2011 6 27 /08 /août /2011 01:55

S’il y a bien un point sur lequel nous autres contemporains nous accordons toujours, ce sont les effrayantes capacités chronophages d’internet, et particulièrement celles de la blogosphère. Et je ne vous parle pas de Doctissimo m’a tuer et Vie de Grâces, non…


Il y a pire. Il y a les ***BLOGS DE MODEUSES***. Comment en suis-je arrivée là ? C’est très simple. Lorsque Taylor Momsen a scandaleusement décidé de quitter le petit écran, je me suis vite retrouvé totalement désemparée face à mon miroir : comment diable poser un trait d’eye-liner ??? Quelle couleur de collants associer avec un kilt vintage et un top en latex ??? Jusqu’où puis-je me faire blondir les cheveux en restant humainement acceptable ??? Harassée par ces terribles interrogations, je me suis plongée dans les blogs mode et beauté, les blogs garantis ***100% FILLES***.


Comment reconnaît-on un blog de fille ? Rien de plus simple.


  • La page d’accueil rose fuchsia est décorée de cupcakes, nounours et photos de doigts impeccablement manucurés au vernis top tendance.

 

  • Ou bien, nous autres petits blogueurs bisounours sommes happés par la sombritude faussement trash du design, avec moult photos floues de Keira Knightley et Mary-Kate Olsen.

 

  • L’indice le plus pertinent qui t’assure que tu lis un vrai blog de fille, c’est quand tu culpabilises soudain de porter un jean effiloché et un débardeur-pyjama pour surfer sur la blogosphère. Parce que chaque article comprend une dizaine de photos d’une fille à la moue boudeuse et glossée, mèche dans les yeux charbonneux, fixant l’objectif d’un air quelque peu méprisant. Normal, tu me diras, c’est pas toujours agréable d’être shootée dans une cage d’escalier, une terrasse de Starbucks ou une ruelle taguée. Photos presque identiques, plus ou moins zoomées sur chaque partie de la panoplie exposée : chaussures vertigineuses, blouse hippie bariolée, atroce legging en dentelles, effrayante gigantesque fleur plantée au-dessus de l’oreille, une douzaine de bracelets à chaque poignet, sautoirs aux couleurs totalement déconnectées de la vraie vie, sac à main frangé au prix également déconnecté de la vraie vie. Forcément, la légende explique d’où vient chaque article jusqu’à la petite culotte et la soquette, supposant que tu crèves d’envie de porter le même accoutrement pour aller chercher le pain. Sympa, non ?

 

  • Et puis il y a les fameux ***TUTOS***. Les quoi ??? Ben les tutoriels, tu sais ces fameuses vidéos improbables où une fille prend 12 min 47 pour se faire un chignon en épis et courber ses cils de bébé devant la web cam, en argumentant en faveur du dernier fond de teint Chanel. By the way, tu as déjà essayé de parler tout en te posant du khôl ou du fard à paupière ? Elles sont quand même sacrément méritantes, ces posteuses de tutos.

 

  • Tu as aussi le cas particulier de la ***BLOGUEUSE INFLUENTE***, celle sponsorisée par Sephora et Mango, qui est invitée dans les boîtes branchouilles et arrondit ses fins de mois en testant-pour-toi-modeste-public la nouvelle collection de blush irisé parfum fraise des bois.

 

Pour en revenir au sujet de départ, ***ATTENTION DANGER*** on peut facilement sombrer dans l’addiction aux blogs de modeuses et autres dictatrices de l’épilation brésilienne et du coiffé décoiffé.


Moi, impudente et cynique ? Meeeuuuh non. Je les aime bien, les petites blogueuses mode. Ça met un peu de gaité sur la toile.


Bon, je vous laisse, j’ai un tuto à voir ABSOLUMENT sur l’autocoupage de carré dégradé.

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by Strass en Stock - dans Petits égarements
commenter cet article

Du théâtre à la sauce Broadway sur tartine médiatique,

 

Un brin de lyrisme saupoudré de triolets et d’entrechats,

 

Et quelques grumeaux de people entre les miettes de chroniques pailletées… 

 

 

Delphine Chevalier

 

mail

Rechercher

Petits bouts de culture...

1froufrou.JPG

2popcorn.JPG

3casting.JPG

4zapette.JPG

5egaremts.JPG

Retrouvez moi par ici...

twitter.jpg

Ma Page sur Hellocoton

images1

bloglovin morue.gif

On parle de Strass en Stock...

interview-meetoyen.jpg

 

57027071.jpg

a0144-000013.jpg