Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
6 juin 2013 4 06 /06 /juin /2013 21:11

anges2Ta mère, tes amis, tes collègues, même ta conscience te reprochent ta médiocrité de téléspectateur… Tu aimerais étoffer ton argumentaire de défense ? Voici 10 justifications à méditer et rétorquer en faveur de ton émission préférée !

 

  • Tu as été un des pionniers du buzz ALLO. Te tenir informé(e) de l’actualité médiatique aiguise ton esprit critique : tu planches sur une étude sociologique de ton époque.

 

  • Tu améliores considérablement ton niveau d’Anglais : tu es capable de relever et corriger une centaine de fautes grammaticales par épisode ! Ton acuité et ta promptitude sont bluffantes (après réflexion, remarque valable aussi pour le Français).

 

  • Tu tiens à donner une chance à ce petit programme perdu entre l’hégémonie de Tellement Vrai et les rediffusions massives des Cordier, Juge et Flic : tu prônes la diversité sur la TNT.

 

  • Plus besoin de tutoriels ou blogs féminins : du rouge-à-lèvre rose aux racines noirâtres, tu as ici un condensé de mauvais goût. Tu peaufines ton look sans perdre des heures sur le web. Gain de temps considérable !

 

  • Tu fais jouer la libre concurrence face à Julien Lepers, MacGyver et les cuisiniers presque parfaits. Regarder les Anges, c’est prêcher en faveur du libéralisme économique.

 

  • Ce programme est sponsorisé par les dermatologues : trop de bronzage, c’est dangereux. Et surtout, c’est carrément laid : la tronche cramée façon grille-pain, ça ne passe pas.

 

  • Tu découvres une façon imparable de t’adapter à la météo capricieuse : boots fourrées et shorty, jean et haut de maillot. C’est le nouveau look spécial aléas climatiques !

 

  • Les hurlements, engueulades et pleurnichages t’épuisent tellement que tu n’as plus la force de regarder la télé très longtemps. Tu te couches plus tôt et améliores ton hygiène de vie !

 

  • Tu perfectionnes l’éducation de ton chien en suivant les progrès d’Angel, la star canine du programme. Depuis Beethoven en 1992, tu n’avais pas autant été inspiré(e).

 

  • Tu es tellement déprimé(e) par ces naïades en bikini et mâles sculptés à la testostérone que tu médites sur le concept de beauté intérieure. Tu atteins la sagesse et la zénitude bouddhiste.
Repost 0
Published by Delphine - dans Zapette en folie
commenter cet article
20 février 2013 3 20 /02 /février /2013 00:45

Je serai pour une fois très sérieuse, à travers une étude comparative aussi pointue qu’insolite.

 

 

Messieurs ont gracieusement offert au sexe opposé la tête de Stade 2, temple viril par excellence.

 

Mesdames ont obtenu LEUR chaîne remplie d’œstrogènes, de ragots people, de BB Crème et de fromage blanc allégé (enfin, pour les veinardes qui captent Chérie 25).

 

Messieurs les apprentis chanteurs se sont gentiment effacés, pour ne pas dire écrabouillés aux pieds bottinés de la future winneuse Sophie-Tith (un jour, j’exposerai ma théorie de la longévité d’un candidat de télé-crochet inversement proportionnelle à la recevabilité de son prénom).

 

Mesdames ont vu leur représentante Michelle voler subtilement la vedette à son mari B., accaparant l’attention mondiale durant une pseudo-investiture (et ce pour une noble histoire de frange).

 

 

Bref, 2013 voyait s’estomper les derniers soubresauts du militantisme féministe ; les femmes n’avaient jamais été aussi écrasantes de gloire, reconnues et respectées (les exemples ci-dessus sont criants de vérité et totalement représentatifs. Aucune contestation n’est autorisée).

 

 

Puis ces victoires se sont en fin de compte avérées ridiculement insignifiantes. Il a suffi d’un prime-time pour anéantir des décennies de combat pour l’égalité des sexes...

 

Sur TF1, Messieurs se voient offrir ça :

Diapositive1.JPG

 

Tandis que nous autres pauvres femmes sommes contraintes par des producteurs - détestablement machistes et potentiellement jaloux - de nous coltiner tout autre chose :

 Diapositive2.JPG

 

Califano et ses 120 kg.

Gégé et ses 120 ans.

 

Splash, désolante régression… Honteuse asymétrie des profils exposés, méprisant au plus haut point nos désirs primaires d’admirer de jolis muscles masculins bien dessinés et luisants d'eau de javel euh plutôt de trouille d’effort en petit maillot sexy.

 

 

C’était un article sérieux pour bien commencer l’année.

Repost 0
Published by Delphine - dans Zapette en folie
commenter cet article
4 juin 2012 1 04 /06 /juin /2012 16:36

Il y a quelques jours, la Suède remportait le Concours de l’Eurovision. La chanteuse me fait très vaguement penser à quelqu’un, mais je ne sais pas trop qui (n’allez pas croire que je m’intéresse aux starlettes de télé-réalité) :

eurov1.jpg

 

La soirée a démarré de façon plutôt chaotique : un vieil anglais de 95 ans nous marmonne une balade totalement déconnectée du show son&lumière associé, une albanaise acnéique aux dreadlocks semi-vivantes hurle en ultra-sons, puis la scène est envahie de folkloriques mémés russes pour une cauchemardesque reprise d'Ilona Mitrecey… 


Pour se terminer en apothéose sur un interminable concert de tam-tam expérimental sur fond de lance-flammes. Aaaah, faut-il aimer l’Eurovision et son suspens insoutenable, pour se taper 20 minutes de musique traditionnelle azerbaidjanaise avant l’attribution des points…


Tous les courants musicaux et culturels étaient merveilleusement représentés : de la Shakira grecque au dramaturge dépressif serbe, en passant par une Amy Winehouse italienne, sans oublier (remarque, on aurait franchement pu) un Justin Bieber norvégien gothico-punk efféminé, et des petits lutins irlandais en aluminium. 


Mais je vais bien entendu m’arrêter sur la prestation d’Anggun.

Sur sa mélodieuse chanson RnB électro.

Sur le bout de soie transparente qui voletait autour de son très varié déhanché.


Et sur ses audacieux choix artistiques :

Abandon de l’option articulation, laissant planer un doute très approprié : elle chante en français là, ou en anglais ?

Abandon de ses danseurs à l’aéroport de Bakou, et recrutement express de gymnastes pour une démonstration physique sans aucune relation avec la chanson. Sans doute pour ne pas succomber à la très commune habitude des concurrents de créer une magnifique chorégraphie pour l’occasion…


Proposition pour 2013 : il faudrait peut-être songer au référendum pour abolir de façon définitive toutes les improbables prestations françaises, qui nous expédient systématiquement dans le top 5 de la fadeur et de l’insignifiance.


PS : nooon, je ne suis pas méchante, j’essaie juste de faire perdurer le cynisme la sincérité du très regretté couple de commentateurs Dave/Fogiel.

Repost 0
Published by Delphine - dans Zapette en folie
commenter cet article
17 mars 2012 6 17 /03 /mars /2012 15:02

enfoirés-copie-1Même s’ils sont entrés sur scène en chantant « c’est bientôt la fin » (étrange choix pour un numéro d’ouverture, non ??), tout beaux dans leurs costumes de bal vénitien, les Enfoirés ont une fois de plus conquis le cœur du public.


Petit décryptage d’un succès : 

 

  • Explication événementielle : entendre Nolwenn chanter en français est aussi rare que voir Zaz les cheveux coiffés. Tout comme assister à une choré endiablée de Jugnot, Ségara et Leforestier sur LMFAO, Collectif Métissé ou encore Lady Gaga.

 

  • Explication économique : la tournée des Enfoirés tient lieu de Pôle Emploi pour un grand nombre d’artistes. Ce concert permet en effet à des retraités comme Alizée, Elsa, Lââm, Chimène Badi et Jean-Baptiste Maunier de bosser quelques jours par an.

 

  • Explication esthétique : chaque année, Lorie nous présente sa nouvelle lubie capillaire. Cette fois, une version à la croisée entre le bichon frisé et Shirley Temple.

 

  • Explication coquine : les téléspectateurs ont certainement adoré la blague super fine et imprévisible sur le numéro de département de Lyon, et les innombrables références à la plastique et au sex-appeal de Shy’m. Et on se demande pourquoi Maurane a fui la troupe

 

  • Explication psychanalytique: les Enfoirés ont dû s’imaginer qu’au plus profond de l’inconscient collectif, notre plus grand fantasme était d’admirer Kad Merad en pole dancer dans un combi-short en cuir. C’est fait.

 

  • Explication démoniaque : les téléspectateurs adorent constater que Chimène Badi se ressemble de moins en moins au fil des années, tandis que Catherine Lara se rapproche elle dangereusement du look « témoin anonyme » deToute une histoire.

 

  • Explication nostalgique : généreux, survitaminé et fédérateur, le Concert des Enfoirés reste une des rares émissions musicales de qualité.

 

CQFD !


Cependant quelques interrogations me taraudent :

Pourquoi Liane Foly s’obstine-t-elle encore à nous faire ses horripilantes imitations ? Non, le micro costume de Wonder Woman pour fillette de 6 ans n’aidait pas.


Et pourquoi nous bassinait-on depuis des semaines avec le grand retour de Luchini, présent sur seulement un numéro ? Ah oui pardon, j’oublie son apparition pendant le final.

En kilt.

Je n’écouterai plus jamais du Nietzsche de la même façon.


PS : Oui, j’avoue, voir Matt Pokora déguisé en lapin, ça n’a pas de prix. Juste celui de l’impression écran format A1.

Repost 0
Published by Delphine - dans Zapette en folie
commenter cet article
28 janvier 2012 6 28 /01 /janvier /2012 17:04

Premier reportage de l’année : l’équipe de Strass en Stock (enfin moi, tout simplement) a assisté à l’exceptionnel déjeuner de Laurence Boccolini avec ses fans geekos !

Un salon cosy aux murs ornés d’écrans plasma, des tables basses couvertes de toasts et mini brochettes, une vingtaine de passionnés un peu traqueux et autant de smartphones en ébullition.


blog2.jpgRadieuse et rose jusqu’aux ongles, Laurence fait une entrée enthousiaste, ça s’exclame, ça flashe, ça tweete, ça pleure.

Il faut dire que les invités sont des fans absolus, pour certains venus de l’autre bout de la France (métropolitaine, faut pas exagérer quand même), désespérés d’avoir raté Money Drop la veille au soir à cause du trajet en train, et avides de ragots sur les candidats incultes, machos, ruinés et depuis la diffusion totalement dépressifs.


La timidité ambiante disparait aussi rapidement que les petits canapés tomates mozza, et bientôt chacun y va de son intervention constructive : - Regaaaarde Laurence la photo de mon chat… qui mange du Nutella… et là c’est ma fifille, elle a 10 ans 1/2… - Et moi je suis le plus gros éleveur de loulous de Poméranie nains… - Héééé Laurence, t’as pas répondu au tweet de ma gamine !! - Et moi ça fait 3 ans que j’attends la suite de Mademoiselle Joubert ?!!...


blog1.jpgToast au saumon dans une main, iPhone dans l’autre, Laurence nous parle de ses chats, de son brushing, des tweets harceleurs d’une hystérique, s'insurge contre les plateaux où ça ne capte pas, s’informe du prochain twapéro sur Angers, disserte sur Nikos qui claque 27 hashtags à la minute… et sur ces personnes insupportables et totalement hors du coup qui lui demandent encore par MP pourquoi elle nous appelle ses « lucioles » (et là je comprends que mon reportage est en train de tomber à l’eau ; je partage cette interrogation fondamentale mais n’ose évidemment plus aborder le sujet).


Comme on est maintenant toutes super copines (il y a certes quelques hommes, mais je vous l’ai dit, ils parlent de loulous de Poméranie nains), Laurence nous dispense ses conseils vestimentaires et capillaires pour optimiser notre apparence à l’écran (mais je les garde pour moi, vous n’aviez qu’à être invitées).

Et là c’est le drame, il suffit parfois de quelques mots pour détruire les projets de vie d’une fan : « Tous les jours avec les copines, on parie sur la couleur des lunettes que tu porteras dans Money Drop ! » Ce à quoi Laurence répond qu’elle n’a qu’une seule paire, parfois vaguement bleutée par les projecteurs. 1-0. Une vie s’écroule.


blog3.jpgPuis grande surprise, Alexandre Thibault alias le brave Julien de la Famille Formidable rejoint ce beau petit monde en effervescence, fait l’apologie des FollowFriday et de Anny Duperey, bientôt suivi de Catherine Laborde qui prédit entre deux cannelés un week-end froid et enneigé. Normal que Lolo ait autant d’amis, elle est vraiment adorable, simple et drôle. Tout le monde s’aime, chez TF1. Tout le monde est corporate aussi : même les animateurs sont ravis de recevoir le jeu de cartes officiel de la chaîne.


J’observe ahurie cette rencontre surréaliste, où le Live-Tweet a autant d’importance que la discussion orale, où l'on n'hésite pas à se couper la parole pour commenter le RT d'un blogueur influent. Les yeux rivés à l’iPhone, chacun veut faire partager au monde entier ce moment génial qu’il est en train de vivre.

C’est ça la solidarité 2.0 : une photo de macarons à la framboise localisée Quai du Point-du-Jour.


Laurence est comme nous, avec des poils de chat sur le pantalon noir, une guerre déclarée à SFR, et des déceptions quand une star hollywoodienne ignore ses tweets. C’est ma grande copine. Merci Lolo pour votre gentillesse. Et pour les éclairs au chocolat.

 

... Petits souvenirs : je vous avais parlé de Laurence Boccolini dans l'improbable clip de TF1, et pour ses émissions délicieusement rétro.

Repost 0
Published by Delphine - dans Zapette en folie
commenter cet article
20 janvier 2012 5 20 /01 /janvier /2012 16:01

Sérieusement.

La fermeture de Megavideo, c’est pour nous une condamnation à la mort culturelle et sociale.


mega.png

Comment désormais se tenir au courant en direct live des derniers ragots de l’Upper East Side, du Seattle Grace, de McKinley, ou de Wisteria Lane ? Par direct live j’entends en même temps que nos contemporains américains (enfin dans un délai de carence humainement supportable), sans attendre 2018 pour un prime time en chaîne gratuite.


Franchement, c’est moche. Etre obligé de fouiller sur le profil facebook de nos friends expat’ pour savoir qui a conclu hier soir sur HBO ou ABC...


Et après, c’est antipatriotique de dire que les Etats-Unis ont un train (ou plutôt quelques saisons de 22 épisodes) d’avance sur nous.


Peut-être qu’après tout, l’objectif d’une telle mesure est de déconnecter définitivement notre horloge biologique du rythme incessant des 72 minutes, 54 minutes, 72 minutes, 54 minutes...

Repost 0
Published by Strass en Stock - dans Zapette en folie
commenter cet article
9 décembre 2011 5 09 /12 /décembre /2011 14:53

C’était il y a une semaine déjà… Je ne pensais pas aborder le sujet, mais il faut dire que l’heure est grave. Car malheureusement, les rouquinophobes s’insurgent.

missfrance.jpgCette fois, pas la peine de dégoter une sex tape ou les pelloches d’un shooting PlayBoy des années 90 ; ce serait au niveau de l’élection miss Haut-Rhin que le litige prend sa source…

 

Et cette polémiquette me donne follement envie de revenir sur la fabuleuse soirée Miss France 2012.


Commençons par la prestigieuse brochette de jurés : Denis Brogniart et Francis Huster avaient sans doute intégralement vidé le bar avant le début de l’émission. Abandonnant Sylvie Tellier aussi large que Deneuve dans une affreuse robe VERTE avec un Delon mort d’ennui et bafouillant (ben oui : pas de lunettes Krys, pas de prompteur. L’est plus tout jeune le monsieur), oubliant autant ses mots que sa cravate et le nom de la brune là, cette fille qu’a fait un télé-crochet sur Cléopâtre ou un truc dans le genre, mais siiiii, je l’ai sur le bout de la langue…


Comme chaque année, on a pu voir des reportages passionnants et fort bien réalisés, où les miss courent derrière un ballon de foot façon High School Musical, ou nous la jouent Thalassa à Brest, et Koh Lanta à 100 mètres de leur resort à Cancun. D’ailleurs, c’est toujours hyper  crédible, quand overmaquillées, minijupées et Dallas-brushinguées, les jolies élues font l’éloge d’une vie saine et proche de la nature, et regarde comme j’aime courir sur la plage ou dans la forêt et comme elles sont bonnes les rillettes de mon terroir.


Visiblement, petit problème en coulisses de répartition des stocks de soie, lin brodé, voile de coton et dentelles. Carrément too much sur les costumes tradi (by the way, quand est-ce qu’ils supprimeront cette séquence qui n’amuse plus personne ?) et les robes meringue ; du coup, il ne restait à la pauvre Lorie qu’un misérable petit bout de tissu pour cacher sa volumineuse poitrine. C’est juste scandaleux. Et on aurait pu filer une robe un peu plus grande à la vieille miss Univers 1912, lamentablement boudinée dans un XL.


Quant au DJ, il a du être pris de court, probablement recruté au dernier moment lors d’une soirée arrosée au Champomy dans une boîte tendance pour 14-17ans only, et a joyeusement balancé les playlists Voltage de l’été dernier. Histoire d’enterrer définitivement Vladimir Cosma, John Williams et Ennio Morricone. C’est moche. Sauf pour le défilé final en hommage à Sissi, où genre c’est trop grave cliché les valses viennoises quoi, on va mettre un petit remix de la Vie en rose, audacieux, brillant, subversif.


Héhé. Avec toutes les notes que j’ai prises devant la télé samedi soir, ç’aurait été con de pas en parler ici, quand même.

Oh ça va hein, me culpabilisez pas, j’ai quand même zappé sur le Téléthon pendant les coupures pub.

Repost 0
Published by Strass en Stock - dans Zapette en folie
commenter cet article
2 décembre 2011 5 02 /12 /décembre /2011 16:52

Ils sont quand même sacrément faux-cul, chez France 3. C’est bien mignon de nous étaler la France multiethnique, le métissage culturel et social, la déringardisation massive par le "show à l’américaine".


J’imagine bien le brainstorming au sommet, suite à l’échec cuisant des produits lancés ces dernières années :

euro1.jpg euro2.jpg euro3.jpg euro4.jpg

 

On est d’accord, aucun risque de s’étouffer d’une overdose de glamour.

Alors, par amour de la musique, ils ont opté pour ça :

 

euro5.jpg

Possible que Marie Myriam nous fasse une attaque. Cela dit, depuis le temps qu’elle aimerait prendre enfin sa retraite, la pauvre, au lieu de courir les plateaux TV à chaque retour du printemps…


Et t’imagines un peu, si pour répliquer, le Liban va nous chercher Shakira.


Comment ça, "c’est qui celui-là avec la guitare" ?

Souvenez-vous.

1996. La France chante en breton. Eh oui, on a osé.

Repost 0
Published by Strass en Stock - dans Zapette en folie
commenter cet article
19 novembre 2011 6 19 /11 /novembre /2011 19:20

bouley.jpgComme pour beaucoup, ma semaine a été illuminée par le tant attendu retour de Fais pas ci, fais pas ça sur France 2. Et pour cette nouvelle saison, je dois dire qu'ils ont fait très, très fort... avec un site web dérivé, oscillant entre autosatisfaction et promo détournée : www.la-methode-denis-bouley.fr


Incompréhension. Amusement. Apitoiement. Mépris profond… Franchement, mon cœur balance.

 

C’est quoi, la prochaine vague de marketising autour de la série ? La BD ? L’appli iPhone ? Ou mieux encore : 

 

La Barbie Fabienne Lepic ?

Un Happy Meal option McFourres-y tout ?

Le forfait coupe-brushing Elliot Bouley ?

La sonnerie mobile officielle de la chanson de Denis ?

Une OPA sur les robinets Binet ? 

 

Please. N'en faites pas des tonnes. Cette géniale série se suffit à elle-même.

Repost 0
Published by Strass en Stock - dans Zapette en folie
commenter cet article
9 novembre 2011 3 09 /11 /novembre /2011 13:46

Poursuivons la série des faire-part de ce blog : il y a quelques mois, on avait accueilli un petit Marcel.


Depuis plusieurs jours, l’injustice médiatique frappe les couffins de façon terriblement désobligeante ; heureusement que je suis là pour rétablir l’égalité au sein des maternités !


Non, Giulia n’est pas la seule petite fille à avoir récemment vu le jour (même si on a davantage mis en lumière la quinzaine passée en salle de travail que la naissance en elle-même). Détournons un peu les projecteurs le temps de cet article, et accueillons la presque aussi célèbre Elia.


Signification-prenom.com nous apprend que cette petite fille sera attirée par « les professions artistiques, les activités privilégiant l'expression orale ou écrite, ou le contact avec le public ». C’est trop mignon. Pour une fille de star de la chanson (non, il ne s'agit pas du bébé révélé de Justin Bieber).


Félicitations à Magalie Vaé !

Mais bien sûr que si, tu la connais. J'en suis certaine.

Te moque pas. Fais pas ton sale Cauet.


Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by Strass en Stock - dans Zapette en folie
commenter cet article

Du théâtre à la sauce Broadway sur tartine médiatique,

 

Un brin de lyrisme saupoudré de triolets et d’entrechats,

 

Et quelques grumeaux de people entre les miettes de chroniques pailletées… 

 

 

Delphine Chevalier

 

mail

Rechercher

Petits bouts de culture...

1froufrou.JPG

2popcorn.JPG

3casting.JPG

4zapette.JPG

5egaremts.JPG

Retrouvez moi par ici...

twitter.jpg

Ma Page sur Hellocoton

images1

bloglovin morue.gif

On parle de Strass en Stock...

interview-meetoyen.jpg

 

57027071.jpg

a0144-000013.jpg