Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
30 mai 2011 1 30 /05 /mai /2011 22:50

Je suis une fille fort influençable ; Nate Archibald me donne envie de bruncher, Roberto Arenales de me trémousser en justaucorps, Mike Delfino de déboucher des lavabos, Derek Shepherd de m’étendre sur la table d’op’. Et Paul Weston, de boire une tasse de thé au dessus d’un paquet de kleenex, assise en tailleur sur son divan.

On a généralement tendance à croire que les psy ressemblent à ça :

psy.jpg

Oui, c’est ce que je pensais. Trois saisons de In Treatment plus tard, je vois la psychothérapie sous un tout autre angle :

                                 http://teenymanolo.com/wordpress/wp-content/uploads/2010/03/gabriel-byrne1.jpg   

Hum. What else ?

Alors bien sûr, il faut aimer les épisodes en huis-clos dans le cabinet du Dr Weston où hystériques ménopausées, jeunes effarouchées aux yeux rougis et ados apeurés en mal de tendresse se succèdent entre dérives misanthropiques, remords dévastateurs, quête d’identité sexuelle et autres pathologies théâtralisées.

Sous une mèche rebelle, le regard dégoulinant de compassion d’un Gabriel Byrne au paroxysme de son charme scrute les angoisses existentielles des égarés. Dans son cosy cabinet, ce psy ne prend pas de notes, se fait appeler par son prénom, sert du thé, ne reçoit jamais de chèque, se fait insulter par des névrosés sans éducation, s’éprend d’une plantureuse déprimée, et consulte (enfin) à son tour... Et moi, je suis totalement accro à cette série TV aux petites séances tournées en temps réel.

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by Strassenstock - dans Zapette en folie
commenter cet article
27 mai 2011 5 27 /05 /mai /2011 17:00

J’aimais bien Luce, la décomplexante gagnante de Nouvelle Star en 2010. Bon, ok, son fétichisme des moustaches et ses assortiments improbables de couleurs étaient quelque peu horripilants.  Mais bon, je l’aimais bien, avec ses noeuds-noeuds, pois-poids et fausses-notes-fausses-notes.

Et puis je suis tombée sur cette vidéo. Et j'ai eu mal (pas seulement à la vue des deux tâches de rousseur égarées).

Si le « salut les COQUINOUS » (???) semble un brin forcé, la rime de « comble » et « ongles » hasardeusement trouvée sur un coup de fatigue, notons quand même la subtilité du jeu de mot « tube… de dentifrice »…

Luce, tu mérites mieux, chérie. Concentre-toi sur ton album et tout ira bien.

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by Strassenstock - dans Zapette en folie
commenter cet article
25 mai 2010 2 25 /05 /mai /2010 17:19

C’était trop beau pour durer : Un dîner presque parfait, émission culinaire familiale et bon enfant, va prochainement suivre un chemin quelque peu moins soft… Finis les brochettes, verrines et cocktails, place aux œillades, caresses sous la table et lumière tamisée. En effet, le jeu phare de M6 va pendant deux semaines se transformer en programme de dating ! 5 filles et 5 garçons vont se diner-0709-1.jpgrecevoir mutuellement, se séduire entre deux amuse-bouche, succomber au charme de cordons bleus en herbe, et peut-être même repartir ensemble après le dessert…

Pour une fois qu’un jeu de télé-réalité se contentait de parler napperons, casseroles et pâté en croûte…

Repost 0
Published by Miss Paillettes - dans Zapette en folie
commenter cet article
19 mai 2010 3 19 /05 /mai /2010 22:14

Benjamin, STOP. On se calme maintenant.

Ok, t’as une bonne bouille avec ta tignasse frisouillée et tes cils de bébé. Ok, t’as un bon groove et ta voix légèrement éraillée fait frissonner les oreilles féminines de moins de 17 ans. Ok, tu sais que Lio vendrait le copyright de son tatouage pour partager ton pain au chocolat à la récré.

media--image-330036-article-ajust_650.jpgMais ces gesticulations excessives sont-elles vraiment nécessaires ? Pourquoi risquer l’entorse à chaque foulée du plateau de Baltard ? Pourquoi, hein ? Tu ne peux pas marcher comme tout le monde, un pied devant l’autre, la colonne vertébrale perpendiculaire au plan du sol ? Et pourquoi tant de grimaces ? Serait-ce la vision des collants fuschia de Luce qui te met mal à l'aise ? Ou bien l'état de semi-ébriété de notre bien-aimé jury qui fait peur à ta candeur de jeune éphèbe ? 

Prends exemple sur Dave : il sait ce que sait, la sobriété, lui.

Repost 0
Published by Miss Paillettes - dans Zapette en folie
commenter cet article

Du théâtre à la sauce Broadway sur tartine médiatique,

 

Un brin de lyrisme saupoudré de triolets et d’entrechats,

 

Et quelques grumeaux de people entre les miettes de chroniques pailletées… 

 

 

Delphine Chevalier

 

mail

Rechercher

Petits bouts de culture...

1froufrou.JPG

2popcorn.JPG

3casting.JPG

4zapette.JPG

5egaremts.JPG

Retrouvez moi par ici...

twitter.jpg

Ma Page sur Hellocoton

images1

bloglovin morue.gif

On parle de Strass en Stock...

interview-meetoyen.jpg

 

57027071.jpg

a0144-000013.jpg